sortir, voir, lire, écouter…

Zéniter et A vava inou va

L’écrivaine Alice Zéniter à qui l’on doit notamment L’art de perdre (Flammarion, 2016) et qui vient de publier  Comme un empire dans un empire (Flammarion, 2020) racontait, le 6 octobre dernier, à Frédéric Pommier sur France Inter comment la chanson d’Idir « A vava inouva », est entrée dans sa vie.

Cliquez ici pour écouter l’émission ↓

Alice Zéniter : « Je sais pas exactement si je suis kabyle, je sais pas si en étant née en France, en ayant découvert la Kabylie après mes 25 ans, est-ce que j’ai quoi que ce soit comme légitimité à me dire kabyle, par contre je sais que je veux l’être. Dans un moment comme cela, si on a le droit de se choisir un peuple sous le coup de l’émotion, alors je suis kabyle parce que ce village, parce que A vava inou va »

Hommage en poésie au chanteur Idir – Le Billet de Sophia Aram

« Pourquoi cette pluie ? »
L’hommage en poésie de Sophia Aram à Idir sur France Inter

 
extrait:
« Idir est mort hier, j’aimerais tellement ne plus pleurer,
A tous ces « empêcheurs de chanter en rond »,
À tous ceux qui confondent culture et religion,
Ni larbin du pouvoir, ni complice des dévots,
Idir est un homme libre, Idir est amazigh
Pourquoi cette pluie, pourquoi
Cette eau, ces nuages qui nous étonnent ?
Elle dit « cette pluie, tu vois
Ce sont des pleurs pour les yeux des hommes »