Civilisation berbère

Les fondements de la culture berbère sous trois principaux axes : historique, anthropologique et littéraire

Niveau I : samedi de 12h30 à 14h
Niveau II : samedi de 14h à 15h30

Enseignante : Farida Aït-Ferroukh
Tarifs :
Adhésion de 30 € + cotisation de 50 € par an

Les différents niveaux ne sont pas des cursus au choix, pour y assister, il faut avoir suivi, au préalable, les précédents dans l’ordre.


Civilisation berbère I : 12h30-14h

A l’exception de la séance sur Yennayer « le nouvel an berbère » (sens, rites et traditions) qui a lieu en janvier, ce cours insiste sur les bases fondamentales à connaitre. Après une introduction au monde berbère (données préhistoriques anthropologiques et linguistiques), il s’articule principalement autour de deux grands volets :

-Histoire de la colonisation de l’Algérie : 1854-1857 (Fadhma n Soumer, Bou Beghla), 1871 (les Aheddad et les Mokrani). Les communards et les insurgés kabyles au bagne de Calédonie ;
-Zoom sur la Berbérie dans l’antiquité : les Massaesyles et les Massyles. Massinissa et sa descendance (Micipsa, Jugurtha). La résistance aux Romains : Jugurtha, Tacfarinas, Firmus, Gildon. Les grandes figures de la littérature latine africaine : Minucius Felix, Apulée, St Augustin…. Résistance aux Vandales, aux Byzantins et aux Arabes (Koceila, Kahina).

Ce qu’en disent les élèves :

« Très positif. Je retiendrai spécifiquement les cours sur l’histoire de la colonie française (beaucoup d’aspects méconnus et notamment la période 1832-1871) et la période numide très intéressante et enrichissante sur les origines de l’histoire berbère connue et certifiée.

En tout cas merci du travail fourni, impatient d’attaquer la deuxième année ! » KY ;

« J’ai beaucoup aimé l’histoire, côté berbère, qui ne nous a pas été enseigné. La thématique qui nous a le plus intéressée : les gros plans sur les grandes figures de ‘l’histoire : Fadhma n Soumer ; Kahina, Massinissa, Jugurtha ; Tacfarinas…. Mettre de ‘l’humain dans une histoire vague et lointaine, permet de mieux ressentir, de s’approprier une partie de notre identité. Cela m’a permis d’en parler avec ma famille qui ignorait beaucoup d’éléments de ‘l’histoire berbère. T.D.

« FAF est très documentée et peut facilement répondre aux questions variées. Elle utilise textes, photos, extraits de films et donne de nombreuses références et idées de lecture. Attentive à tous les questionnements et ouverte aux suggestions, aucune question n’est anodine pour elle et elle n’hésite pas à sortir du sujet pour y revenir, à la fin de l’échange. Un cours de civilisation berbère vraiment riche et vivant. » M.O.

« Toujours à l’écoute, elle prend le temps d’expliquer et se laisse interrompre pour poser des questions sans être obligé d’attendre la fin de la séance. J’ai hâte de reprendre l’an prochain » K.A.

« Très bonne relation avec Farida. C’est une enseignante rigoureuse, précise et à l’écoute des élèves. Ce que j’ai apprécié chez elle, c’est son implication totale. Elle illustre le cours par des exemples concrets ce qui rend le cours très vivant. Avec elle, on s’approprie l’histoire. » R.A.

« FAF est une enseignante exceptionnelle. Elle est très compétente (parfaite maîtrise de son sujet et de la langue) et nous entraine dans cette passion de la civilisation berbère. Elle nous laisse de la place pour nous exprimer et échanger. » M.M.


Civilisation berbère II : 14h-15h30

Volet historique (suite et fin) : Islamisation et arabisation de la Berbérie ; conquête de l’Andalousie par les Berbères (les exploits de Tarik) ; deux empires berbères : les Almoravides et les Almohades.
Volet sociologique et anthropologique (qui inclut une série de plusieurs cycles – chaque cycle regroupe 3/4 séances) :
Savoir-vivre kabyle
Organisation sociale et politique
Le code de l’honneur
L’arboriculture : 4 arbres sacrés (dattier, arganier, olivier, figuier).
Les greniers collectifs et individuels
L’habitat mobile et dur : ehan, tigemmi, axxam.

Ce qu’en disent les élèves :

« La formule adoptée m’a satisfaite, les cours étaient bien illustrées avec de belles photos ; nous pouvions interrompre la prof pour échanger. Les cours qui ont été importants pour moi, sont : « l’organisation sociale et politique des tribus » et « l’honneur. Les moments forts ont été : les cours sur « l’Arboriculture » ? les Greniers et « Axxam » car ils ont rappelé en nous beaucoup de moments personnels. Ce cours m’a permis de reprendre des discussions avec mes parents sur leur enfance ». D.T.

« Le contenu du cours était conforme à mes attentes en ce sens où il est en effet centré sur des aspects culturels et sociaux analysés dans différents groupes berbères. Les différents niveaux d’organisation sociale et spatiale, de la famille à la tribu, le fonctionnement des ṣṣfuf, le code de l’honneur ont été les séances les plus importantes pour moi. » M.C.

« Les séances sur le savoir-vivre kabyle m’ont permis de mieux comprendre ma belle-famille et les positions de mon époux. A partir de là, j’ai pu relativiser et surtout avoir un autre regard sur certains malentendus et rectifier ma façon de voir et d’agir. Etant Française, j’attendais que les autres pensent et agissent comme moi, finalement tout est culturel… » U.Y.

« La relation avec l’enseignante fut bonne. Le travail est précis, détaillé pour nous permettre de poursuivre nos propres recherches. Il y a de la place pour les interventions des auditeurs et de la place pour les questions, les conférences sont donc ouvertes à la discussion, au débat et c’est ce qui est agréable. Un autre point positif, les envois de mails post-cours en lien avec le sujet du cours (photos, liens d’articles, vocabulaire). » TD

 La relation avec l’enseignante était « enrichissante », « très agréable. » Ce que j’ai particulièrement apprécié chez elle : « Sérieux, rigueur, professionnalisme mais aussi sensibilité dans la façon d’aborder les sujets, justesse. » DG.

Sa flexibilité. Certains sujets ont été abordés à ma demande et j’en l’en remercie. MC

Cette ouverture au dialogue, son écoute, sa disponibilité. Pour ma part, c’est une relation empreinte de respect et de chaleur fraternelle. W.B.