Soirée Aurès

Personnage atypique, Messaoud l’orphelin fût accueilli par un riche et bête commerçant. Après des années de labeur proche de la gratuité, le commerçant trouvait en lui la bête de somme, le maria à l’une de ses filles.

L’arriviste et intéressé cupide commerçant, préféré de l’administrateur se trouve, par la manne des manipulations, à la tête de la mairie en compagnie de son beau fils au poste de 1er adjoint.

Messaoud, comme tous les parvenus a commencé à croire à un destin tout tracé.

Dans sa société géré par la médiocrité il s’est permis de rêver à une trajectoire toujours plus haute et toujours plus valorisante.

Ainsi, lorsque les élections législatives se sont présentées, il fût candidat concurrent de son … beau-père !!

Et une guerre eût bien dans la famille. A qui la députation ? le vieux choisit une Zaouia pour sa compagne électorale et Messaoud le malheureux et idiot lui préféra les cafés et autres lieux populaires.

L’administration restant l’ultime juge préféra le commerçant à son beau-fils.

Pour se venger, Messaoud incendia la Zaouia QG de son beau-père et se retrouva entre les mains de l’autorité de répression.

Pris par sympathie, on lui conseilla l’internement psychiatrique au tribunal pénal.

Messaoud termina sa carrière en l’étoffant depuis son idiotie jusqu’au stade de Fou !