Exposition de photographie

[su_row][su_column size= »1/3″]

17-05-14_ExpositionPhotoAlgérieSITE

[/su_column] [su_column size= »2/3″]

« Alger «ville française» »
Histoire de la construction de la ville de 1830 à 1962,
en photographie
du 15 mai au 30 juin 2017

vernissage le 24 mai à 18h30

[/su_column] [/su_row]

 

17-05-14_ExpositionPhotoAlgériePHOTOBD

 

Alger « ville française »

Histoire de la construction de la ville de 1830 à 1962, en photographies.

 

L’exposition photographie se propose de retracer l’histoire de la construction d’Alger de 1830 à 1962, période correspondant à la présence française en Algérie, pour témoigner du talent de ces architectes, ingénieurs et entrepreneurs qui ont dompté techniquement les terrains en pente, pour édifier, en palier, une ville d’une grande beauté.  Ce lègue français aux algérois d’aujourd’hui, est d’une valeur inestimable et constitue un lien durable entre la France et l’Algérie. Cette exposition aura aussi la volonté de regarder l’histoire dans sa plus simple perception, à savoir rapporter le travail des bâtisseurs de cette ville, sans aucune aversion ni nostalgie.

L’exposition constituera une promenade photographique, qui parcourra les quartiers Bab Azzoun, Bab el Oued, les boulevards du front de mer, Sadi Carnot (Zighout Youcef aujourd’hui) et la république (Ché Guevara), la rue d’Isly (Ben Mhidi, la Grande Poste, la rue Michelet (Didouche Mourad), le Messonnier, le Télémly et bien d’autres secteurs de la ville. Il s’agit de capter le processus d’installation des français à Alger, leurs ambitions, l’adaptation de leur habitat sur les terres de cette colonie, et les débats sur le style architectural qui les animaient (moderne européen, haussmannien ou néo-mauresque ?

Ce circuit photographique partira des plus vieilles constructions aux toutes dernières, de telle sorte à montrer l’édification de la ville, dans ses axes majeurs et quartiers qu’on lui connait aujourd’hui.

Un texte illustrera chaque photographie, avec des informations sur les architectes et leurs œuvres, assaisonnées d’anecdotes historiques.

L’exposition mettra aussi l’accent sur ces architectes et ingénieurs doués « Hommes – Créateurs », (comme : Frédéric Chassériaux, Henri Petit, Gabriel Darbeda, Louis Miquel, Jules Voinot, René Danger, Henri Prost, Tony Socard, et bien d’autres )qui ont jouit d’une grande liberté « de création » pour tracer des artères et bâtir des immeubles avec bow windows, d’une rare beauté artistique : Frédéric Chassériaux, Henri Petit, Gabriel Darbeda, Louis Miquel, Jules Voinot, René Danger, Henri Prost, Tony Socard, et bien d’autres.

Nous proposerons un panneau récapitulatif de l’histoire urbaine de la ville de 1830 à 1962, afin de permettre au visiteur de plonger dans l’esprit de l’exposition, le vécu et les ambitions des premiers colons en Algérie.  Des maquettes d’Alger d’avant 1830, libres de droit, mettront en relief la nature de ce qui a été accompli, en un siècle et trente ans.
Alger nous émerveille, et nous souhaitons partager cet émerveillement avec le plus grand nombre.

 

 

 

Exposition présentée à l’initiative de Omar HAMOURIT et Arezki KHOUAS

 

 

PHOTO1  : Immeuble rue Denfert Rochereau (actuellement Khelifa Boukhalfa)
PHOTO2 : Boulevard Baudin (Colonel Amirouche)
PHOTO 3 : Immeuble Aero habitat TélémlyPHOTO 4 : la grande poste
PHOTO 5 : Immeuble angle boulevard Télémly et Krim Belkacem
PHOTO 6 : Boulevard Carnot (Zighout Youcef)
PHOTO 7 : vue d’ensemble sur le quartier de l’Agha (gare)
PHOTO 8 : vue sur le marché de la lyre


photo1bd PHOTO2bd PHOTO3bd PHOTO4bd PHOTO5bd PHOTO6bd PHOTO8bd PHOTO7bd