Nos Actualités

Cours de langue pour adultes

Rencontre avec Belaid Addi,  professeur de langue berbère à l’ACB. Depuis 2007, il assure les cours en kabyle destinés aussi bien aux débutants qu’aux locuteurs confirmés qui souhaitent compléter leurs connaissances dans le domaine de l’expression écrite, en alphabets latin et/ou tifinagh. A ces cours, il convient d’ajouter celui destiné aux lycéens inscrits à l’épreuve facultative de langue berbère au baccalauréat, épreuve qui se déroule par écrit depuis 1995.

Dans le cadre de ces deux entretiens (en français et en kabyle), Belaid évoque les méthodes qu’il utilise, les intervenants extérieurs – notamment chanteurs – invités, les objectifs que les participants peuvent se fixer et les nouveautés – en matière numérique et pédagogique – en préparation.

Il rappelle que ces différents niveaux de cours concernent un public varié (genre, âge, origine, etc…), à l’image de notre association.

Entretien en français, ici

 

Entretien en tamazight, ici

HOMMAGE A SAMUEL PATY 

COMMUNIQUE DE L’ASSOCIATION DE CULTURE BERBÈRE  – PARIS

L’horreur vient de frapper la France et meurtrir l’ensemble des femmes et des hommes de notre pays rassemblés dans une même sidération, une même peine, une même colère. Une fois de plus et une fois de trop. L’Association de Culture Berbère (ACB) présente ses condoléances à la famille et aux proches de Samuel Paty. L’ACB dit sa solidarité avec ses collègues et avec le corps enseignant dans son ensemble, cette avant-garde républicaine confrontée à la noble, difficile et aujourd’hui dangereuse mission de contribuer « au perfectionnement général de l’espèce humaine » selon la formule de Condorcet. L’ACB salue la mémoire de Samuel Paty.

L’heure est au recueillement. Pourtant, déjà, les questions et les commentaires se multiplient. Aussi rappelons que depuis 40 ans nous dénonçons l’islamisme radical, les mensonges et les délires de ses adeptes et rabatteurs, les errements des « idiots utiles », adeptes de la victimisation, du ressentiment et de la haine de l’Occident. Nous l’avons fait sans céder aux généralisations, aux instrumentalisations et à l’irresponsabilité de l’extrême droite et consorts.

Rappelons que l’islamisme –  radical ou non ! – a trois ennemis et partant trois lignes de front : le savoir et son corolaire la liberté de conscience ; l’émancipation des femmes ; la diversité culturelle et linguistique. Ils veulent nos enfants, des femmes soumises et des « bouches cousues ». Sur ces points, il faut que cesse les accommodements dits « raisonnables », l’angélisme et le ronron des déclarations de principe.

Nous sommes pessimistes. Car la décennie noire algérienne n’a pas servi de leçon en France. Nous sommes pessimistes quand les islamistes montrent d’infinies capacités d’adaptation. Nous sommes pessimistes quand leurs relais sont nombreux et puissants dans la société et dans le débat public. Nous sommes pessimistes quand la République transforme des femmes et des hommes en croyants et plus en citoyens. Nous sommes pessimistes face au trop plein de culpabilité, de confusion et d’angélisme, face au trop peu de discernement et de fermeté. Nous sommes pessimistes car, on ne négocie pas avec les islamistes. Nous sommes pessimistes car comprendre les autres ne signifie pas tolérer les dépassements de la loi et accepter de voir  fouler aux pieds les valeurs qui fondent et garantissent le pacte républicain et citoyen. Nous sommes pessimistes, car c’est ainsi que nous pourrons servir la mémoire de Samuel Paty.

Comme on dit en kabyle, « Sgunfu di talwit a Samuel Paty » – Repose en paix Samuel Paty

ACB-PARIS
17 octobre 2020

NOUVELLE ACTIVITE A L’ACB : L’ATELIER D’ECRITURE BIOGRAPHIQUE

Espace convivial, l’atelier d’écriture biographique est animé par une écrivaine. Avec Marie-Joëlle Rupp vous pourrez acquérir les bases nécessaires pour entreprendre l’écriture de la vie de parents, de proches, d’anonymes ou de célébrité. Vous apprendrez à maîtriser les techniques indispensables à la collecte d’informations, prise de notes, préparation et conduite d’un entretien, transcription, organisation des recherches, passage à la rédaction etc.

4 séances à raison d’une séance hebdomadaire
Les jeudis de 18h30 à 20h00
En raison de la crise sanitaire le nombre de personnes par atelier
sera limité à 6

Renseignements et inscriptions auprès du secrétariat

(suite…)